“Chaque homme doit inventer son chemin.”

25 août 2008

De retour, aprés de nouveaux horizons.

Publié par jooe dans Non classé

Les vacances de la croum.

J’oublierai pas, cette sensation de bonheur ennivrant.

J’crois que  j’aime un Etre. Pour la première fois.

photosjoe058.jpg

3 août 2008

Des illusions, puis désillusion.

Publié par jooe dans Non classé

   Laisse-moi respirer longtemps, longtemps, l’odeur de tes cheveux, y plonger tout mon visage, comme un homme altéré dans l’eau d’une source, et les agiter avec ma main comme un mouchoir odorant, pour secouer des souvenirs dans l’air.
   Si tu pouvais savoir tout ce que je vois! tout ce que je sens! tout ce que j’entends dans tes cheveux! Mon âme voyage sur le parfum comme l’âme des autres hommes sur la musique.
   Tes cheveux contiennent tout un rêve, plein de voilures et de mâtures; ils contiennent de grandes mers dont les moussons me portent vers de charmants climats, où l’espace est plus bleu et plus profond, où l’atmosphère est parfumée par les fruits, par les feuilles et par la peau humaine.
   Dans l’océan de ta chevelure, j’entrevois un port fourmillant de chants mélancoliques, d’hommes vigoureux de toutes nations et de navires de toutes formes découpant leurs architectures fines et compliquées sur un ciel immense où se prélasse l’éternelle chaleur.
   Dans les caresses de ta chevelure, je retrouve les langueurs des longues heures passées sur un divan, dans la chambre d’un beau navire, bercées par le roulis imperceptible du port, entre les pots de fleurs et les gargoulettes rafraîchissantes.
   Dans l’ardent foyer de ta chevelure, je respire l’odeur du tabac mêlé à l’opium et au sucre; dans la nuit de ta chevelure, je vois resplendir l’infini de l’azur tropical; sur les rivages duvetés de ta chevelure je m’enivre des odeurs combinées du goudron, du musc et de l’huile de coco.
   Laisse-moi mordre longtemps tes tresses lourdes et noires. Quand je mordille tes cheveux élastiques et rebelles, il me semble que je mange des souvenirs.

lolodedos.jpg

2 août 2008

Ca vaut le coup d’z'yeux.

Publié par jooe dans Non classé

Extrait court du film BAMAKO,  qui par ailleurs est d’une profondeur sans borne.

Il remet sur le tapis des débats de fond sur la situation et l’avenir de l’Afrique. A voir !

 

Image de prévisualisation YouTube

2 août 2008

Comment commencer sans toi ?

Publié par jooe dans Non classé

Il me serait impossible d’écrire, de produire, de commencer quelquechose sans parler d’elle, ou sans m’en inspirer. La femme qui me complète, celle qui partage plus ou moins ma vie, mais moins depuis quelques temps. Un bonhomme, à cette heure-ci faisant bronzette en Afrique, afficionada de Tektonik, pull à étoiles, slim et autres horreurs de ce genre. Celle qui m’a ou que j’ai suivie depuis le premier jour de son existence. Je ne pourrais pas parler de moi, sans parler d’elle. Elle deviendra la plus belle des fleurs, ou le plus beau des citronniers.

photosjoe102.jpg

2 août 2008

Début…

Publié par jooe dans Non classé

(re)commencement d’un blog, on ne sait jamais quoi trop dire au début…

alors, j’vais m’contenter d’un « advienne que pourra » comme j’aime tant à dire ces derniers temps.

Ah! et puis je m’appelle Johanna, mais on m’appelle Joe.

 

tempsdesgitans1.jpg

1 août 2008

p’tite note d’humour

Publié par jooe dans Non classé

Image de prévisualisation YouTube

Mes amitiés, Gilbert.

chez titia |
salincesre |
Ma vie... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le journal de Tony
| l'opossum
| dixies33